Intoxication alimentaire

Empoisonnement dû à la consommation d’aliments avariés, impropres à la consommation.
La plupart des aliments peuvent être concernés :

  • la viande
  • les œufs
  • la charcuterie
  • les poissons
  • le lait
  • la crème
  • les pâtisseries
  • les fruits de mer
  • les plats cuisinés
  • les conserves familiales

 

Degrés de gravité 

URGENCE NÉCESSITANT L’INTERVENTION D’UN MÉDECIN OU L’APPEL DES SECOURS (SAMU, POMPIERS).

 

Signes 

INTOXICATION PAR DES MICROBES :

  • douleurs abdominales
     
  • diarrhée
     
  • nausée
     
  • vomissements
     
  • fièvre
     
  • frissons

 

 

INTOXICATION PAR DES TOXINES :

  • perte de conscience
     
  • perte d’équilibre
     
  • vision double ou floue
     
  • apparence d'ébriété (la victime semble ivre)
     
  • délire
     
  • hallucinations
     
  • rougeurs
     
  • sueurs

 

Que faire ? 

  • si les seuls signes sont des nausées et/ou de la diarrhée, une consultation médicale suffit
     
  • en cas de signes marqués et/ou nombreux, ALERTER LES SECOURS (SAMU, POMPIERS)
     
  • en attendant l’arrivée des secours, interroger la (ou les) victime(s) pour connaître la liste des aliments qui ont été consommés.

 

IL NE FAUT JAMAIS :

  • donner de médicament
     
  • donner du lait

 

Comment l'éviter ? 

  • respecter les règles de conservation des aliments, notamment frais et surgelés (respecter la chaîne du froid !)
     
  • surveiller les dates de péremption des aliments stockés un certain temps
     
  • mettre tous les restes de repas au réfrigérateur dès la fin du repas
     
  • jeter tout aliment suspect : aspect, odeur
     
  • respecter les règles d’hygiène lors de la manipulation des aliments et de la préparation des plats

 

 

Crédit photo : Ei mit Totenkopf im Kühlschrank -  Christian Schwier - Fotolia.com

 

Aucun commentaire pour "Intoxication alimentaire"

Commentez l'article "Intoxication alimentaire"

Exprimez vous !