Surrénalome : Cause

Cause 

On ne connaît pas la cause exacte de cette affection rénale.

  • Certains oncogènes (gène susceptible de faciliter le développement d'un cancer) siégeant sur le bras court du chromosome 3 seraient responsables.
  • Le tabagisme est un des facteurs de risque,
  • L'obésité également.

On constate des formes associées à certaines maladies kystiques héréditaires ou acquises. Il s'agit essentiellement de la sclérose tubéreuse de Bourneville, ou de la maladie polykystique des reins. La sclérose tubéreuse de Bourneville est une maladie génétique héréditaire, rare (il s'agit d'une maladie qui touche une personne sur 6000), qui se caractérise avant tout, par des malformations et des tumeurs de la peau et du cerveau. Elle fait partie du groupe des phacomatoses (ensemble de maladies liées à une anomalie du développement des cellules, chez l'embryon, survenant à un stade précoce). La transmission de cette maladie, se fait selon le mode dominant (il suffit que l'un des deux parents porte l'anomalie génétique pour que la descendance présente affection). Il existe néanmoins des exceptions à ce type de transmission.
Au cours de la forme familiale, on constate, assez souvent, des modifications chromosomiques à type de translocations du bras court du chromosome numéro 3. Le terme translocation désigne le déplacement d’un segment de chromosome, sur un chromosome non analogue.
Le gène de la maladie de von Hippel-Lindau (locus 3p26) semble jouer un rôle dans l'apparition du cancer du rein, cancer composé de cellules claires.

Les autres facteurs de risque qui ont été avancés sont (liste non exhaustive) :

  • Une intoxication aux substances suivantes : cadmium, amiante, hydrocarbures.
  • Une certaine pollution urbaine.
  • Le carcinome urothélial.

Aucun commentaire pour "Surrénalome"

Commentez l'article "Surrénalome"