Moelle épinière ou moelle spinale : Symptômes

Symptômes 

Les patients souffrant de compression néoplasique de la moelle épinière présentent les symptômes suivants (liste non exhaustive) :

  • La douleur est le premier symptôme qui apparaît.
  • Elle est sourde et localisée.
  • Cette douleur est aggravée quand le patient fait des mouvements ou quand il tousse ou encore quand il éternue.
  • Elle est quelquefois accentuée la nuit.
  • Une douleur thoracique, précisément située au niveau du rachis dorsal, c'est-à-dire de la partie dorsale de la colonne vertébrale, doit faire penser à des métastases vertébrales.
  • Chez quelques patients, peu nombreux, la douleur survient avant les signes de compression de la moelle épinière (de quelques semaines ou de quelques mois).

Physiologie 

Ces cordons de substance blanche de la moelle épinière, ne doivent pas être confondus avec les cordons médullaires du système lymphatique et précisément ceux du système lymphatique, qui n'ont pas de rapport avec la moelle épinière.

Ce sont les prolongements minces et profonds du cortex (couche de cellules superficielles et en périphérie), constituant des ganglions lymphatiques qui comprennent également une zone médullaire à l'intérieur du cortex lui-même.

Le terme cortex désigne l'écorce d'un organe, sa périphérie. À l'intérieur de cette zone médullaire, sont situés les cordons médullaires.

Ils abritent des lymphocytes et les plasmocytes qui sont une variété de globules blancs.

Physiopathologie 

Le terme myélopathie désigne les pathologies de la moelle épinière.

La compression néoplasique de la moelle spinale chez l'adulte provient, dans un grand nombre de cas, de métastases des vertèbres de voisinage.

De nombreuses tumeurs malignes, sont susceptibles de métastaser, au niveau de la colonne vertébrale.

Parmi celles-ci les fréquentes sont celles :

La partie la moelle épinière, la souvent concernée, par ce type de pathologie, est celle comprise entre les vertèbres thoraciques.

Pour comprendre pourquoi la prostate et les ovaires ne donnent que très rarement, des métastases au niveau de la moelle épinière dorsale, il est nécessaire de connaître la présence du plexus de Batson.

Il s'agit d'un ensemble de veines, constituant un réseau veineux, situé à la face antérieure de la moelle, dans les espaces épiduraux.

Cet ensemble veineux, est susceptible de propager les cellules cancéreuses, provenant de la prostate et de l'ovaire, au niveau de la moelle épinière, traversant le sacrum, mais pas haut.

Les radiographies simples et la scintigraphie osseuse, n'apportent, à vrai dire, peu de renseignements intéressants. C'est l'IRM qui fournit le d'indications en donnant d'une part, le siège de la tumeur, et d'autre part son extension.

Le traitement nécessite l'utilisation de glucocorticoïdes (cortisone) afin de réduire les collections liquidiennes (oedème interstitiel).

La radiothérapie locale doit dans certains cas, être débutée très rapidement. Elle est le souvent efficace voir très efficace.

Les tumeurs intradurales (survenant à l'intérieur de la dure-mère) évoluent, contrairement aux tumeurs épidurales, lentement et sur un mode bénin.

Il s'agit le souvent de (liste non exhaustive) :

  • Méningiome. Le souvent ils sont situés en arrière de la moelle épinière contenue dans les vertèbres thoraciques, parfois près du foramen magnum. Il s'agit de tumeurs bénignes intéressant la gaine nerveuse et prenant naissance à proximité de la racine postérieure.
  • Chordome.
  • Lipome.
  • Neurofibrome. Pour certains spécialistes en neurologie la neurofibromatose est sans doute la cause la certaine de neurofibromes multiples.
  • Kyste dermoïde.
  • Sarcome.

Les symptômes survenant au cours de cette compression de la moelle épinière par des tumeurs bénignes, sont avant tout, des perturbations, des sensations sensitives du patient (ce qu'il ressent).

Le traitement nécessite une intervention chirurgicale.

Les tumeurs intramédullaires, c'est-à-dire survenant à l'intérieur de la moelle épinière sont rares.

Les symptômes présentés par le patient, sont le souvent, des sensations de brûlure des membres inférieurs.

Les tumeurs concernées sont (liste non exhaustive) :

Les nouvelles techniques neurochirurgicales, précisément de micro neurochirurgie, telle que la résection complète de l'épendymome intramédullaire est le souvent réalisable par le neurochirurgien.

L'utilisation de la radiothérapie est au centre d'une polémique comme adjuvant thérapeutique.

L'abcès épidural entraîne généralement l'apparition de douleurs, d'hyperthermie (fièvre) et des déficits moteurs, dont la progression est relativement rapide.

Aucun commentaire pour "Moelle épinière ou moelle spinale"

Commentez l'article "Moelle épinière ou moelle spinale"