Leptine : Symptômes

Physiologie 

Génétiquement, la leptine est codée par le gène Ob dont la mutation, qui a été étudiée en laboratoire sur certaines souris, est à l’origine d’obésité.

Chez l’homme, cette dernière est associée à des taux élevés de leptine ce qui laisse à penser qu’il existe une résistance éventuelle, ou une diminution du passage de la leptine du sang au cerveau. Certains chercheurs avancent également, une anomalie des récepteurs cérébraux de la leptine.

Elle possède une action sur l’hypothalamus, qui est une zone située au centre du cerveau (dont il représente moins de 1 % du volume total), au-dessus de l'hypophyse, avec laquelle il est relié par la tige pituitaire.

Il assure un double rôle de contrôle des sécrétions hormonales de la glande hypophyse (considérée comme le « chef d’orchestre » des autres glandes de l’organisme), et de régulation de l'homéostasie (maintien des paramètres biologiques de l'organisme).

Il intervient également dans le comportement sexuel, et les émotions. Il fait partie d'un système appelé le système limbique (impliqué dans les émotions). L’action de la leptine provoque une diminution de l’appétit (satiété), ce qui explique son pouvoir amaigrissant.

Aucun commentaire pour "Leptine"

Commentez l'article "Leptine"