Invagination intestinale aiguë du nouveau-né : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes d'une invagination intestinale aiguë du nouveau-né sont :

  • Le nourrisson est asymptomatique (ne présente aucun problème particulier) jusque-là.
  • Le médecin (ou le chirurgien) qui examine l'enfant pose généralement des questions précises, ce qui est capital pour porter le diagnostic d'invagination intestinale aiguë sans retard. En effet, l'enfant n'est pas comme d'habitude, mais quelquefois les symptômes ne sont pas très révélateurs (dans 10 % des cas).

Classiquement, l'invagination aiguë se traduit par :

  • Des cris qui traduisent les douleurs abdominales paroxystiques, qui surviennent de façon brusque, brutale, intermittente et récidivante.
  • Une pâleur.
  • Des pleurs et une agitation (durant quelques minutes).
  • Un refus total de prise d'aliments.
  • Une interruption de l'activité habituelle.
  • Une fièvre ou moins importante.
  • Des vomissements : les vomissements sont tout d'abord réflexes, puis sont provoqués par l'iléus (arrêt du passage des matières).
  • L'apparition de sang dans les selles.
  • La survenue de diarrhée ne doit pas faire systématiquement éliminer le diagnostic d'invagination intestinale. En effet, elle survient dans environ 5 % des cas.
  • Un état de choc dans les cas les graves, quand l'enfant est vu relativement tardivement.

Physiopathologie 

L'invagination intestinale peut survenir à tous les niveaux de l'intestin. Néanmoins, la fréquente se situe au niveau de l'iléon et du côlon. Suite à la survenue de cette dernière, on assiste à la création d'une stase veineuse (insuffisance, voire arrêt de la circulation sanguine à ce niveau) à l'origine de l'apparition de mucus (sortes de glaires) accompagné de sang dans les selles.

La pénétration d'une anse intestinale dans une autre, est sans doute un phénomène d'exagération de la contraction normale de l'intestin, appelée onde péristaltique. La partie qui s'invagine, est entraînée par sa contraction exagérée. On assiste à la pénétration de la séreuse et des vaisseaux qui l'accompagnent, qui sont alors comprimés.

Ce phénomène explique l'arrêt de la circulation, et la nécrose de l'anse intestinale en question. La séreuse est une fine membrane qui tapisse les cavités (thoracique, abdominale), et l'extérieur des viscères contenus par ces cavités. Elle est formée de deux feuillets :

  • Le feuillet viscéral (qui adhère à l'organe).
  • Le feuillet pariétal (qui est contre la paroi de la cavité où se loge l'organe).

Entre ces deux feuillets, il existe un espace qualifié de virtuel, permettant la mobilité de l'un sur l'autre.

Diagnostic différentiel 

Il ne faut pas confondre l'invagination intestinale aiguë du nouveau-né, avec une gastro-entérite.

Aucun commentaire pour "Invagination intestinale aiguë du nouveau-né"

Commentez l'article "Invagination intestinale aiguë du nouveau-né"