Epithélium

Grec : épi : dessus, et thêlê : mamelon

Définition 

 L’épithélium (en anglais epithelium) est le tissu de recouvrement  :

  • De la surface externe du corps : peau.
  • Des cavités internes naturelles de l'organisme : bouche, vagin, oesophage, bronches, estomac, intestin.

 

Généralités 

En général, l'épithélium est composé de  juxtaposées en une ou ieurs couches (on parle alors d'épithélium simple ou d'épithélium stratifié), il constitue également les glandes.

  • Vers l'extérieur : il s'agit de la peau et des muqueuses (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux), des orifices naturels. 
  • Vers l'intérieur : il s'agit des cavités du coeur, du tube digestif.

 

Classification 

 Il existe différentes variétés d'épithélium dépendant du nombre et de la forme des cellules le constituant :

  • L'épithélium simple assure essentiellement des fonctions d'absorption, de filtration et de sécrétion. Il est habituellement très mince, et ne présente pas de rôle protecteur. L'exemple le courant est l'épithélium simple squameux constitué de cellules aplaties que l’on retrouve par exemple au niveau de la couche unique de cellules recouvrant l'intérieur d'un poumon, d'un vaisseau sanguin, d'un vaisseau lymphatique, des cavités du coeur ou des séreuses (qui constituent le revêtement de la cavité abdominale).
  • L'épithélium simple cuboïde est constitué d'une couche unique de cellules cuboïdes qui possèdent un gros noyau central de forme sphérique. Sa localisation se fait au niveau des tubules rénaux. Il possède une fonction de sécrétion et d'absorption.
  • L'épithélium simple prismatique est constitué d'une couche unique de cellules hautes, dont le noyau est ovale, et dont certaines portent des cils. Il peut contenir des glandes à l'origine de la sécrétion du mucus (cellules caliciforme). Cette variété de tissu, se retrouve dans la majeure partie du tube digestif (estomac, intestin), la vésicule biliaire, les conduits excréteurs de certaines glandes, ainsi que les petites bronches, les trompes utérines et certaines régions de l'utérus possèdent également ce type d'épithélium. Sa fonction est l'absorption et la sécrétion de mucus, d'enzymes, et d'autres substances. Le rôle des cils est de propulser ce mucus.
  • L'épithélium pseudostratifié prismatique est constitué d'une couche unique de cellules de diverses hauteurs n'atteignant pas toute la surface libre. Les noyaux de ces cellules sont situés à différentes hauteurs. Elles peuvent également porter des cils. Cet épithélium se localise au niveau des grosses glandes et de certaines parties de l'urètre (canal amenant l'urine de la vessie vers l'extérieur) chez l'homme. On le retrouve également au niveau de la trachée, de la majeure partie des voies respiratoires supérieures, de la trompe auditive. La fonction de cette variété d'épithélium est la sécrétion et la propulsion du mucus grâce à l'action de ses cils.
  • L'épithélium stratifié squameux est constitué d'une épaisse membrane composée de ieurs couches de cellules. Il contient des cellules les superficielles, mortes et remplies de kératine (protéine) et constitue la peau. La même variété d'épithélium (mais non kératinisée) constitue les muqueuses de l’oesophage, de la bouche, de l'anus, du vagin et de la cornée.
  • L’épithélium stratifié cuboïde est composé généralement de deux couches de cellules de forme cuboïde. Il se localise au niveau des conduits les gros des glandes sudoripares, salivaires, mammaires. Il a une fonction de protection.
  • L'épithélium stratifié prismatique est composé de ieurs couches de cellules. Sa localisation est rare, on en retrouve une petite quantité dans l'urètre de l'homme, dans les gros conduits de certaines glandes, dans le pharynx et l’épiglote. Son rôle est de protéger mais également de sécréter.
  • L’épithélium transitionnel tapisse les uretères (canaux transportant l'urine des reins vers la vessie) et une partie de l'urètre. Son rôle est de permettre la distension des organes qui contient l'urine, car il s'agit d'un tissu qui possède une capacité d'étirement importante.
  • L’épithélium glandulaire possède un rôle de sécrétion et constitue la majeure partie des glandes endocrines (à sécrétion interne), ou exocrines (à sécrétion externe), selon la façon dont leur sécrétion est acheminée.

Aucun commentaire pour "Epithélium"

Commentez l'article "Epithélium"