Epithélioma spinocellulaire : Symptômes

Physiologie 

Les kératinocytes sont des cellules de l’épiderme constituant de la kératine, qui est une protéine fibreuse le principal constituant des formations épidermiques chez l’homme et les animaux, c’est-à-dire :

  • Les cornes.
  • Les ongles.
  • Les cheveux.
  • Les poils.

Physiopathologie 

L'épithélioma spinocellulaire s’observe surtout après 40 ans, et fréquemment chez l'homme que chez la femme.

  • L’exposition solaire exagérée.
  • Le tabagisme (donnant l’épithélioma de la lèvre).
  • Des lésions cutanées préexistantes dites précancéreuses (comme une cicatrice de brûlure).
  • Une lésion faisant suite à une maladie chronique telle que l’ulcère de la jambe ou à une maladie héréditaire (xeroderma pigmentosum).
  • Une parakératose.
  • Une irritation chronique comme dans le cas de la leucoplasie (où il existe une transformation de l’épithélioma d’origine en une plaque blanchâtre).

Tous ces symptômes doivent faire penser à ce type de tumeur. L’habitude que prennent certains fumeurs de positionner la cigarette toujours au même endroit sur les lèvres, entraîne l’apparition d’une plaque blanche qui finit généralement par devenir une leucoplasie. Toute lésion légèrement bourgeonnante, ayant un aspect mamelonné, toute plaie ou ulcération qui saigne facilement au , doit faire l’objet d'une biopsie, à la recherche de ce type d’épithélioma.

Au niveau des muqueuses génitales, il est possible de voir apparaître également ce type de tumeur. Ici aussi, la biopsie permet d’effectuer un diagnostic avec certitude. L’extension locale de l’épithélioma spinocellulaire est relativement rapide. Elle s’associe à l’apparition de ganglions localement et à distance.

Aucun commentaire pour "Epithélioma spinocellulaire"

Commentez l'article "Epithélioma spinocellulaire"