Azoospermie : Symptômes

Physiologie 

L'épididyme est un organe cylindrique situé derrière chaque testicule et s'étalant en embrassant celui-ci. Il fait suite aux canaux efférents qui sont des sortes de petits tubes sortant du testicule, et se prolongeant par le canal déférent ou canal spermatique, qui débouche dans l'urètre et qui est destiné à évacuer en même temps les urines et le sperme.
Le canal de l'épididyme est microscopique et très long, sa forme anatomique le maintient pelotonné sur lui-même. C'est à l'intérieur de celui-ci que les cellules spermatiques, c'est-à-dire les précurseurs des spermatozoïdes produits dans le testicule, progressent lentement en achevant leur maturation.

Physiopathologie 

Les pathologies habituellement rencontrées au niveau de l'épididyme sont, dans l'ordre de fréquence de survenue :

  • L'agénésie épididymaire, qui est un développement congénital incomplet de l'épididyme. Elle peut entraîner une stérilité lorsqu'elle concerne les deux épididymes.
  • L'inflammation de l'épididyme, appelée également épididymite, qui est presque toujours associée à une inflammation du testicule dans le cadre d'une orchiépididymite. Parfois, les deux épididymes sont atteints, ce qui provoque une obstruction des canaux évacuateurs et donc une hypofertilité.
  • Le kyste de l'épididyme, qui se présente sous la forme d'un nodule rempli de liquide.
  • L'épididymectomie, qui consiste en l'ablation de tout ou partie de l'épididyme, se pratique en cas de destruction de l'épididyme par une affection chronique.
  • Aucun commentaire pour "Azoospermie"

    Commentez l'article "Azoospermie"