Artefact en imagerie médicale

Définition 

En imagerie médicale, le terme artefact désigne une altération du résultat d'un examen radiologique selon certains procédés techniques utilisés. 

Ce mot est tout particulièrement employé pour signaler certains types de dégradation de l'image, généralement en relation directe avec le type de technique utilisée. 

Le spécialiste en imagerie médicale (radiologue) doit reconnaître l'artefact afin de ne pas interpréter à tort une image susceptible de traduire une véritable lésion.

 

 

 

Généralités 

Un des artefacts les connus en imagerie médicale est celui que l'on appelle le bougé aboutissant à la perte de définition des contours et des contrastes. Ce type d'artefact est susceptible d'apparaître sur certaines radiographies, des images de scanner, voire d'imagerie par résonance magnétique nucléaire (I.R.M.).

En ce qui concerne le scanner, un des artefacts les courants est celui produit par la proximité du tissu osseux donnant une fausse image radiologique.

Plus rarement, l'artefact est tellement intense qu'il oblige le radiologue à redemander un nouveau cliché de façon à éliminer la fausse image.
Dans le pire des cas, c'est la technique d'imagerie médicale employée qui est remise en cause. 

En radiologie traditionnelle ou conventionnelle, autrement dit la simple radiographie que tout le monde connaît, beaucoup de facteurs sont susceptibles d'être source d'apparition d'artefacts. Mais si on prend soin de procéder à une bonne exposition, c'est-à-dire une exposition adaptée et un bon contraste, et si subsidiairement on utilise un film de bonne qualité et qu'on prend soin de tenir compte du pannicule adipeux (couche de graisse) du malade, enfin si on utilise la radiologie numérisée apportant de nouvelles possibilités de contrôle du contraste, alors les artefacts sont rares.

Au scanner, les principaux artefacts sont le résultat d'une absorption complète des rayons X par des corps étrangers de nature métallique, et moins souvent par certains tissus osseux particulièrement denses. Ils apparaissent liés aux produits métalliques utilisés en chirurgie dentaire, quelquefois particulièrement gênants.

L'I.R.M. est un pourvoyeur assez important d'artefacts. Citons entre autres les artefacts que l'on appelle cinétiques de mouvements qu'il est relativement difficile de maîtriser. En effet, tous les organes en mouvement comme le coeur et les vaisseaux (qui présentent des pulsations), le thorax qui respire, l'abdomen qui bouge et le tube digestif qui digère, sont des sources d'artefacts en imagerie par résonance magnétique nucléaire. Il est possible, en pratiquant une projection sur une certaine direction, de supprimer des artefacts liés à ces différents mouvements.
L'I.R.M. pâtit également des corps étrangers métalliques qui viennent perturber les lignes de champs magnétiques, déformant quelquefois l'image en l'annulant tout simplement.

 

 

Aucun commentaire pour "Artefact en imagerie médicale"

Commentez l'article "Artefact en imagerie médicale"