Antiparkinsonien

Définition 

Médicament diminuant les tremblements de la maladie de Parkinson et la rigidité occasionnée par cette affection. On distingue deux grands groupes : les anticholinergiques et les dopaminergiques (et leurs agonistes : ayant la même action).

Généralités 

Les antiparkinsoniens sont également utilisés au cours des syndromes parkinsoniens (symptômes survenant au cours de la maladie de Parkinson ou équivalen).Ce type de molécules agit sur les mécanismes mis en cause dans la maladie c'est-à-dire le déficit en dopamine qui est la substance précurseur de l'adrénaline et de la noradrénaline. L'adrénaline est une hormone (appelée également épinéphrine) produite par les glandes surrénales (partie centrale) se trouvant au-dessus de chaque rein, faisant partie d'une variété d'hormones appelées les catécholamines. Elle a un rôle de premier plan dans le fonctionnement du système nerveux dit sympathique (système nerveux ayant une action essentiellement excitatrice). Cette hormone joue également le rôle de neurotransmetteur en permettant le passage de l'influx nerveux entre 2 neurones (cellules nerveuses). La noradrénaline et la dopamine front partie des catécholamines qui sont également des neurotransmetteurs.Les médicaments antiparkinsoniens agissent également sur l'excès d'acétylcholine qui est un neuromédiateur permettant de faire passer le message (l'influx nerveux) entre les neurones du système parasympathique (système neurovégétatif automatique).

Classification 

Les antiparkinsoniens comprennent :La lévodopa qui est transformée dans l'organisme en dopamine proprement dit. Certaines équipes médicales prescrivent, en association avec la lévodopa, un inhibiteur de l'enzyme qui détruit la dopamine en dehors du cerveau : la dopa décarboxylase. Quelquefois la lévodopa est également associée à d'autres antiparkinsoniens.Les agonistes de la dopamine (bromocriptine, dérivés de l'ergot de seigle, Amantadine, péribidil). Ce type de médicaments a la même action que la dopamine sur les noyaux gris centraux (îlots de substance grise au milieu de la substance blanche du cerveau).Les inhibiteurs de la monoamine oxydase de type B sont des médicaments inhibant l'action des enzymes ayant la capacité de détruire la dopamine (sélégilline).Les anticholinergiques (penzatropine) ont la capacité d'inhiber l'action de l'acétylcholine.

Forum : discussions concernant "Antiparkinsonien"

  • Anémie ferriprive et allaitement ... Bonjour, Je souhaitais savoir si l'anémie ferriprive récidivante (après traitement de 3 mois, débuté à 4 ...
  • Anémie très sévère mais compensation du corps ..? aidez moi svp ... 33 ans et j'ai fait une analyse sanguine pour contrôler mon anémie chronique..et la ca a été l'hécatombe: voici mon 1er bilan ... balance thalassémie peut être..., anémie microcytaire et ferriprive, plaquettes qui explosent les normes( et pourtant j'ai des ...
  • ... suis diabétique(4insulines par jour) -J'ai une anémie ferriprive et microcytaire(très sévère)chronique -j'ai la ...
  • ... j'ai du mal à décontracter mon diaphragme, j'ai une anémie ferriprive et j'ai souvent froid . Je sais également que ma thyroïde n'a pas ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Antiparkinsonien"

Commentez l'article "Antiparkinsonien"