Antiparkinsonien

Définition 

Médicament diminuant les tremblements de la maladie de Parkinson et la rigidité occasionnée par cette affection. On distingue deux grands groupes : les anticholinergiques et les dopaminergiques (et leurs agonistes : ayant la même action).

Généralités 

Les antiparkinsoniens sont également utilisés au cours des syndromes parkinsoniens (symptômes survenant au cours de la maladie de Parkinson ou équivalen).Ce type de molécules agit sur les mécanismes mis en cause dans la maladie c'est-à-dire le déficit en dopamine qui est la substance précurseur de l'adrénaline et de la noradrénaline. L'adrénaline est une hormone (appelée également épinéphrine) produite par les glandes surrénales (partie centrale) se trouvant au-dessus de chaque rein, faisant partie d'une variété d'hormones appelées les catécholamines. Elle a un rôle de premier plan dans le fonctionnement du système nerveux dit sympathique (système nerveux ayant une action essentiellement excitatrice). Cette hormone joue également le rôle de neurotransmetteur en permettant le passage de l'influx nerveux entre 2 neurones (cellules nerveuses). La noradrénaline et la dopamine front partie des catécholamines qui sont également des neurotransmetteurs.Les médicaments antiparkinsoniens agissent également sur l'excès d'acétylcholine qui est un neuromédiateur permettant de faire passer le message (l'influx nerveux) entre les neurones du système parasympathique (système neurovégétatif automatique).

Classification 

Les antiparkinsoniens comprennent :La lévodopa qui est transformée dans l'organisme en dopamine proprement dit. Certaines équipes médicales prescrivent, en association avec la lévodopa, un inhibiteur de l'enzyme qui détruit la dopamine en dehors du cerveau : la dopa décarboxylase. Quelquefois la lévodopa est également associée à d'autres antiparkinsoniens.Les agonistes de la dopamine (bromocriptine, dérivés de l'ergot de seigle, Amantadine, péribidil). Ce type de médicaments a la même action que la dopamine sur les noyaux gris centraux (îlots de substance grise au milieu de la substance blanche du cerveau).Les inhibiteurs de la monoamine oxydase de type B sont des médicaments inhibant l'action des enzymes ayant la capacité de détruire la dopamine (sélégilline).Les anticholinergiques (penzatropine) ont la capacité d'inhiber l'action de l'acétylcholine.

Forum : discussions concernant "Antiparkinsonien"

  • Bonjour bonjour bonsoir

    Je ne sais pas si je publie au bon endroit mais il me semble que oui sinon un admin pourra déplacer.

    Je souffre de ieurs choses... obésité, psoriasis, addiction ou moins élevé au sexe... etc..
    Je me suis rendu compte suite à ieurs recherches sur internet et...

  • Bonsoir,

    J'aurais quelques questions svp sur les neurotransmetteurs, certaines en lien avec le psyché mais c'est le coté physiologique qui m'intéresse ici

    Ces questions sont très importantes pour moi pour comprendre mon état actuel et m'aider à résoudre mon problème

    - D'abord j'aimerais savoir...

  • je recherche des info concernants les sympthomes suivants :
    - fatigue importante
    - diplopie (vision double)
    - paralysie legere de la machoire avec des difficultés d'élocution et de mastication
    - perte de l'equilibre
    - taux de dopamine bas
    - etat dépressif

    PM : tous ces...

  • j'ai vu que la dopamine etait bonne pour la fibromyalgie es ce pour la douleur et es que la maladie de Parkinson à un rapport alors? car mon pére est atteint de la maladie de parkinson depuis l'age de 48 ans et il en à 70 et moi de fibro si ça touche le cerveau? merci bonsoir

  • Je suis atteint d'un SFC 100% invalidant depuis 3ans.
    Depuis que j'ai testé des neuroleptiques à faibles dose je revis.
    Est-ce que qqun à tester ce type de médicaments ?

    Testé : olanzapine à 2.5mg (Zyprexa(r)). Je ne l'ai pas toloré mais à l'arrêt j'avais retrouvé la patate !
    On avait donc...

Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Antiparkinsonien"

Commentez l'article "Antiparkinsonien"