Le temps a beau passer et l'hygiène se développer sans cesse, les poux restent un fléau qui n'épargne personne, surtout pas les enfants.
S'en débarrasser quand on en est infesté est difficile, et impose le souvent le recours à des produits chimiques puissants qui ne sont pas sans impact sur la santé.
Heureusement, un traitement sans insecticides existe et a fait ses preuves ...

Poux : la solution pour les éliminer sans insecticides

L’infestation de la chevelure et du cuir chevelu par des poux (appelée pédiculose) est en progression malgré des règles d’hygiène parfois rigoureuses.

Le problème est particulièrement aigu chez les enfants en collectivité (crèches, écoles, centres aérés, …), notamment entre 6 et 8 ans.

Cette augmentation de la pédiculose est due à 2 facteurs :

  • depuis toujours, le mode de transmission (par direct) facilite la contamination.
  • depuis quelques années, la résistance de en forte que les poux ont développée contre les insecticides (pyréthrinoïdes et organophosphorés) rend leur élimination très difficile.

Outre leur moindre efficacité contre les poux et les lentes, les insecticides présentent l’inconvénient majeur d’être extrêmement agressifs pour le cuir chevelu et d’entraîner des effets secondaires non négligeables (irritations notamment).

C’est pourquoi le directeur du Centre Médical d’Entomologie de Cambridge (Mr Ian Burgess) a mis au point un nouveau type de traitement dans la lutte anti-poux grâce à une molécule appelée diméticone 4%.

Une approche totalement différente

Cette nouvelle génération de traitement a une action physique (contrairement aux insecticides dont l’action est chimique) : alors que les insecticides agissent sur le système nerveux des poux, ces nouvelles molécules asphyxient le pou en l’enveloppant dans une sorte de film plastique et en bloquant ses orifices respiratoires. Quelques secondes suffisent pour que le pou ne puisse se déplacer. Même le lavage ne le libèrera pas de son enveloppe.

Un double avantage

  • le fait que le mode d’action du produit soit physique empêche les poux de développer des résistances : aucun organisme vivant ne peut s’adapter à ne respirer.
  • cette molécule s’est avérée totalement inoffensive pour l’Homme : il peut donc être utilisé chez le tout petit enfant (à partir de 6 mois).

 

Crédit photo : Mother & child - RFBSIP - Fotolia.com

Suivant Hygiène intime : les erreurs à ne pas commettre

Aucun commentaire pour "Poux : la solution pour les éliminer sans insecticides "

Commentez l'article "Poux : la solution pour les éliminer sans insecticides "